Vivre salement, manger sainement

Vous serez sans doute surpris de lire qu’une gastroentérologue nous incite dans son livre à vivre plus «salement», n’est-ce pas? C’est pourtant que ce nous recommande Dr Robynne Chutkan dans son livre L’intestin au cœur de votre santé – La solution microbiome.

Une enfance «sale»

Ayant grandi sous les tropiques, à se nourrir des aliments cultivés sur la femme de son grand-père et à vagabonder généralement sans chaussures, Dr Chutkan eu ce qu’elle appelle une enfance «sale», pendant laquelle «une attention marquée [était portée] aux travaux scolaires et aux prouesses athlétiques, mais [où] les chaussures, les douches et les shampoings étaient plus ou moins optionnels». Ainsi, elle était moins sujette aux maladies et aux divers troubles du microbiome, soit l’ensemble des gènes des bactéries que nous portons. Cependant, en vieillissant, elle a néanmoins souffert de trois troubles microbiens: l’eczéma, la rosacée et une prolifération de levures. Comment expliquer cela?

Un système de santé trop zélé?

Nos ancêtres vivaient en symbiose avec leurs microbes, et cela les servait bien. Leurs ennemis étaient les grands prédateurs ainsi que le manque de nourriture, et non toutes les maladies qui nous affligent aujourd’hui. Ironiquement, en apprenant à contrôler notre environnement, nous nous sommes rendus plus vulnérables. Certes, l’urbanisation et la médecine moderne ont amélioré notre qualité de vie, mais elles ont également implanté des pratiques qui ont ravagé le microbiome et augmenté l’éventail de maladies modernes comme l’asthme, les allergies, les maladies auto-immunes, le diabète, l’obésité, le cancer, l’anxiété, etc. Les médicaments, que nous croyons si utiles, suscitent en fait la maladie en déstruisant le microbiome, nous rendant plus sensible à toutes sortes d’éléments.

Restaurer son microbiome

Y a-t-il des solutions pour restaurer notre microbiome et nous rendre plus tolérants aux microbes et aux maladies? C’est ce qu’explique Dr Chutkan dans son livre. En tant que gastroentérologue, elle dit recevoir chaque jour des patients souffrant d’un trouble du microbiome: ballonnements, intolérance au gluten, eczéma, fatigue, problème de poids, etc. Ainsi, alors qu’on lui a enseigné à erradiquer les germes des gens, elle incite plutôt ses étudiants à restaurer leurs bactéries intestinales en surveillant leur alimentation, mais aussi leur environnement. C’est ce qu’elle appelle le programme VSMS, «vivre salement et manger sainement». Le programme se détaille en trois étapes:

  • Retirer les médicaments, les pratiques et les aliments qui nuisent au microbiome;
  • Remplacer les bactéries essentielles perdues en prenant des probiotiques puissants;
  • Restaurer la santé de l’intestin en ingérant les nutriments, les suppléments et les aliments curatifs appropriés.

Évidemment, comme l’alimentation est à la base de tout, Dr Chutkan donne plusieurs conseils pour avoir une alimentation saine sans devenir fou des calories. Par exemple, nous devrions bannir le sucre de notre alimentation, manger plus d’alimentation d’origine végétale et dont on connait la source, rationner l’apport en viande, faire fermenter les aliments (qui contiennent ainsi des bactéries vivantes et des fibres prébiotiques pour nourrir les bactéries intestinales).

En suivant à la lettre les conseils décrits par Dr Chutkan dans son livre, nous devrions arriver à rétablir nos bactéries intestinales, et ainsi développer une plus grande tolérance aux irritants extérieurs.