La phonétique – partie 5

Cette semaine, je vous parle des semi-consonnes que j’ai déjà abordées brièvement sans les nommer dans les billets précédents. C’est parti !

Lorsqu’on a parlé des voyelles, je vous ai expliqué que le mot « policier » par exemple comptait deux I, que j’ai appelés « vrai » et « faux », le premier étant prononcé complètement, alors que le deuxième rappelait le son qu’on retrouve dans « fajitas ».

Ce faux I, comme je me plais à le définir, fait partie de la catégorie des semi-consonnes.

C’est le I-Y qu’on retrouve dans les mots « pied » (prononcé p-y-é), yeux (z-y-eu), feuille (f-e-y-(e)), paille (p-a-y-e), etc. Ce « I-Y » s’identifie par la lettre J dans l’alphabet phonétique. Ainsi, on écrira, phonétiquement « pje » (pied), « mjø » (mieux), etc.

Dans cette catégorie on retrouve aussi le son W présent dans « joie » (jwa) « oui » (wi) « voir » (vwar), etc. En phonétique, celui-ci s’identifie, vous l’aurez deviné, par W.

Ainsi, on écrira le mot soir « swa R », ouate  « wat », oui « wi », etc.

La dernière semi-consonne en phonétique est celle qu’on retrouve dans les mots « huile », « ruine », « huissier », etc. Il s’agit du « U-I » qu’on identifie en phonétique par le symbole « ɥ ». Ainsi, le mot huile s’écrira « ɥil », ruine deviendra « Rɥin » et huissier « ɥisje », le J étant le « faux I » présent dans ce mot.

La semaine prochaine on parle des sons « ou » et « eu » ainsi que des « gn » et « ng ». Bonne semaine!

 

Améliorez votre prononciationAméliorez votre prononciation

Si vous voulez en apprendre plus sur la prononciation, je vous conseille de jeter un coup d’œil au livre de Jacques Laurin, « Améliorez votre prononciation pour mieux communiquer », duquel j’ai tiré quelques informations pour la rédaction de ce billet.

En savoir plus sur le livre.