La phonétique, partie 4

Cette semaine, on continue en phonétique en se tournant du côté des consonnes. Pour commencer, le très particulier H. C’est parti!

Le H muet

Lorsqu’il est muet, il est tout simplement silencieux comme par exemple dans le mot « homme ».

Au pluriel, on dira « les zom », comme si le H n’existait pas, alors qu’au singulier on dira « un nomme ».

Petit truc pour le reconnaître : Le H muet fait en sorte que la liaison entre le nom et un déterminant se fait directement avec la voyelle.

Ex : Les zopitaux (hôpitaux), l’umoriste (humoriste), l’abitude (habitude), un ôtel (hôtel) etc.

Le H aspiré

À l’inverse, le H aspiré est celui qui nous force à faire une coupure entre le déterminant et le nom.

Ex : une hache, le hareng, du hasard, des haricots, la haine, etc.

Dans ces cas-ci, une liaison est impossible… et très bizarre à l’oral.

Ex : unache, l’aren, du’asar, des zaricots, l’âine…

Une dernière chose à savoir en ce qui concerne le H est qu’il peut générer un hiatus.

Le hiatus est la rencontre de deux voyelles phonétiques, c’est-à-dire deux voyelles prononcées.

Comme dans a-éroport, dans co-opération, ou encore dans « les hommes » qu’on prononce, avouons-le, « lé-zom », où le É de « les » et le O ouvert de « hommes » sont tous deux prononcés.

Alors comment se débarrasse-t-on d’un hiatus ? En faisant exactement comme dans l’exemple précédent, c’est-à-dire en faisant une liaison entre les deux mots.

Pour revenir à « les hommes », on fait une liaison automatique entre les deux, ce qui évite de prononcer les deux voyelles. Avouez que ce serait bizarre de prononcer « lé-omme ».

Dans cet exemple, on contre le hiatus avec une liaison simple. La liaison simple est celle qui utilise la dernière consonne du mot pour effectuer la liaison. Le S de « les hommes » se transforme en Z, de même que si l’on dit « un enfant », on prononce « un-nenfant ».

Il existe cependant deux autres moyens de casser un hiatus ; le T ou le S euphoniques.

T : « va-t-il être là ce soir ? » Au lieu de « va-il être là ce soir ? »

S : « Allons-y ! » Au lieu de « allon-y ! »

Voilà, maintenant vous en savez plus sur le H. Sur ce, je vous souhaite une excellente semaine et une bonne semaine de relâche également! De retour le 11 mars.

Améliorez votre prononciation
Améliorez votre prononciation

Si vous voulez en apprendre plus sur la prononciation, je vous conseille de jeter un coup d’œil au livre de Jacques Laurin, « Améliorez votre prononciation pour mieux communiquer », duquel j’ai tiré quelques informations pour la rédaction de ce billet.

En savoir plus sur le livre.