Connaissez-vous la raison d’être de votre famille?

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’est la «raison d’être» de votre famille? En y réfléchissant, il serait certes avantageux de découvrir les motivations et le contexte qui sont à l’origine de votre engagement, bon gré mal gré, dans cette aventure. Peut-être constaterez-vous avec bonheur ou nostalgie que la raison d’être de votre famille s’est transformée au fil du temps… Quoi qu’il en soit, vous avez dès maintenant l’occasion de créer votre raison d’être actualisée, à l’instar de ce que font les créateurs d’entreprise. Ça vous branche? C’est parti!

Alors, qu’est-ce que cette raison d’être? C’est ce qui vous définit en tant que famille, et c’est ce qui explique l’aspiration suprême que vous tentez continuellement (peut-être inconsciemment) d’atteindre ensemble. Vous pouvez la décrire de façon globale, mais elle doit pouvoir vous servir de repère stable dans le changement quotidien. Cette raison d’être représente en quelque sorte le ciment culturel qui permet à votre entreprise familiale d’agir en tant qu’unité collective, comme le ferait par exemple une équipe sportive. Elle détermine aussi les normes et les valeurs qui sont à la base de la manière dont les membres de votre famille se comportent, collaborent entre eux et poursuivent les objectifs familiaux. C’est une sorte de philosophie d’entreprise, qui aide les individus à percevoir et à interpréter les événements selon des points de vue qui se rejoignent et selon un langage commun. En fait, c’est une façon de créer l’empreinte, la couleur et l’identité de votre famille, pour ainsi amplifier le sentiment d’appartenance et d’unité.

LES TROIS CATÉGORIES DE RAISONS D’ÊTRE
Les raisons d’être d’une famille sont aussi uniques que l’est son histoire. Il en va de même en entreprise, même si l’on peut observer des tendances. En effet, au cours de leurs recherches sur l’engagement et l’enthousiasme des employés en entreprise, Campbell et Yeung ont constaté que les organisations conscientes de leur raison d’être se retrouvent dans trois catégories. J’ai transféré et actualisé ces catégories dans le contexte de l’organisation familiale. En voici le résultat:

PREMIÈRE RAISON D’ÊTRE
En premier lieu, il y a l’organisation de type «conservateur». Les familles de cette catégorie existent pour servir les intérêts des actionnaires (généralement les parents), sous un leadership de type directif ou de chef de file. Les décisions y sont mesurées par rapport à leurs propres définitions de ce qui rapporte (en termes de temps, de reconnaissance, d’énergie ou de profits) et de ce qui augmente la valeur de la famille et de son patrimoine. Cette raison d’être est caractérisée par des parents adeptes de performance qui réfléchissent en termes d’efficacité, de rentabilité (matérielle, physique ou émotionnelle) et de traditions. Ce sont des gens qui visent et attendent l’excellence, et qui savent généralement montrer l’exemple. Parmi les compétences en intelligence émotionnelle qui les distinguent, nous trouvons l’influence, l’initiative, le courage, la persévérance et la capacité de mener à bien des actions et des tâches concrètes.

DEUXIÈME RAISON D’ÊTRE
En second lieu, on trouve l’organisation «consciencieuse». Les familles de cette catégorie ont une vision de leur rôle qui sort du cadre établi par la société, et elles se sentent en devoir de maximiser le patrimoine familial. Cependant, dans l’esprit de ce type d’organisation, la priorité est la satisfaction de l’ensemble des besoins plus ou moins immédiats de ses membres. C’est pourquoi ces parents opéreront habituellement selon un leadership de type collaboratif ou participatif. Ils croient profondément à l’harmonie et cherchent la cohésion et le consensus. Ils ont donc tendance à faire participer les membres de la famille, afin que chacun occupe la place qui lui convient et joue un rôle gratifiant au sein du foyer. En termes de compétences en intelligence émotionnelle, ils font preuve d’empathie et d’écoute, et leur façon de fonctionner améliore la créativité collective. Ainsi, les parents d’une telle famille définissent sa raison d’être en détaillant leur engagement envers chacun des membres qui la composent, et si pour cela ils doivent se serrer la ceinture et faire des sacrifices, ils le feront.

TROISIÈME RAISON D’ÊTRE
En troisième lieu, il est question de l’organisation «visionnaire». Ce sont des familles qui non seulement ont à cœur de satisfaire aux exigences des différents intérêts de leurs membres, mais qui recherchent, en plus de la rentabilité et de l’engagement, une sorte d’idéal supérieur. À titre d’exemple, le chef d’une entreprise de création de logiciels se trouvant dans cette catégorie déclarerait: «Nous voulons tenir une place importante dans l’histoire de la révolution informatique.» C’est sous cet angle qu’une compagnie afficherait sa mission morale et aspirerait à un modèle d’entreprise qui soit durable. Dans le contexte familial, le leadership visionnaire favorisera la création de nouvelles traditions, et cette famille inspirera et galvanisera son entourage par sa dynamique et ses projets rassembleurs. De plus, si on observe l’utilisation appropriée d’un leadership de type coach au sein de cette organisation, celle-ci maintiendra l’équilibre entre guider ses membres et favoriser l’autonomie de chacun. C’est pourquoi nous trouvons, parmi les compétences de ce type de famille en matière d’intelligence émotionnelle, la vue d’ensemble, la confiance, la transparence, la bienveillance et la compassion, entre autres.

Alors, conservatrice, consciencieuse ou visionnaire: reconnaissez-vous la tendance de votre famille ? Voyez-vous quel est votre style de leadership ou celui de votre équipe parentale? Prenez conscience de vos forces et de ce qu’elles vous permettent d’accomplir.

Extrait tiré du livre La famille, une sacrée entreprise! de Nicolas Beffort, Annie Germain et Annie Richard.