Ado + limites = confrontation



Limites, règles, lois, consignes
. Quand on est jeune, il semble n’y avoir que ça. Notre élan de découverte du monde est sans cesse confronté à des limites qui nous empêchent d’outrepasser certaines zones. Or, l’adolescence, n’est-ce pas justement le temps de tester les frontières afin de départager celles que l’on peut reculer de celles qui sont infranchissables, sans en subir les conséquences?

C’est exactement ce qu’expérimente la petite bande de copains de la série C’est quoi le rapport? dans le troisième tome : Je fais ce que je veux! Raphaëlle et Francis ont choisi d’enfreindre les lois et se retrouvent sérieusement dans le pétrin. Alors que le groupe d’amis est à la cour pour les appuyer, Jasmine tombe inopinément sur son père. Il est en colère non seulement parce qu’elle manque l’école, mais également parce qu’elle ne porte pas son voile et qu’elle est maquillée. Lasse des règles que son père impose, à elle et à sa sœur, Jasmine fugue afin de protester contre l’injustice qu’elle ressent.

Ces événements généreront de nombreuses réflexions chez ces jeunes, notamment en ce qui concerne leur relation à l’autorité, la nécessité de certaines normes et l’espace de liberté de chacun dans tout cela. Ce que je trouve particulièrement génial dans cette série, c’est la section De quoi ça parle?. Elle permet au lecteur d’approfondir le sujet à l’aide de questions à choix multiples, de vrais ou faux, ou de questions à réflexion qui portent sur la thématique abordée dans le roman ou sur soi. Cela favorise la connaissance de soi et l’épanouissement personnel. Écrite dans un langage d’ado, cette série est excellente pour conscientiser le lecteur au rôle des règles de conduite et aux conséquences encourues lorsqu’on les enfreint.